Brigitte,

Je ne te connais pas mais je vais te tutoyer car ça me fait chier de dire vous.
Je ne connais pas ta vie, ni ta carrière et franchement je m'en fous un peu. Je t'écris avant tout pour te donner un conseil de trans à trans :
Change de potes.

Je te conseillerais bien aussi de changer de job. Je pense que contrairement à moi (et à tant d'autres) tu peux te le permettre. Je suis précaire, j'ai pas un rond, chômeuse depuis que j'ai quitté la fac et j'ai autant de chance de voir ma situation s'arranger que de gagner au loto sans y jouer. Si tu as la possibilité de plaquer ce job où on prend plaisir à t'humilier en public alors pourquoi hésiter ?
« Mais pauvre folle - vas-tu me dire - mes potes Ornella et Lamine ne m'ont pas humiliée en public. La transphobie c'est cracher sur mon passage ou m'insulter de travelo, là cétait juste des vannes entre potes. »
(Change de potes, vraiment.)
Désolée de le dire mais Lamine Lezghad et Ornella Fleury t'ont bien insultée de travelo. Leurs "vannes" ont cet objectif de te remettre à ta place de travelo, de monstre de foire. Un mec en robe, "une bite avec du rouge à levres" pour reprendre les propos de Monsieur Poulpe (ex-employé de Canal+, peut-être un de tes potes ?). Peut-être t'es-tu habituée à ce milieu où tout le monde est pote et où il faut accepter de se faire humilier de temps en temps, c'est bien triste.

Puis bon au risque d'enfoncer les portes ouvertes laisse-moi te dire qu'une vanne entre potes c'est entre potes.
Sur une chaîne, avec un public qui se compte en millier de téléspectateurs on sort de la vanne entre pote.
Ta présence sur Canal était un symbole, tu ne représentais pas que toi mais aussi tou-te-s les autres trans.
Quand Lamine Lezghad et Ornella Fleury t'ont ramené à cette image de travelo c'est l'ensemble de la communauté trans qui a été visée à travers toi (en particulier les femmes trans). Et quand le lendemain tu disais que c'était ok ce genre de blague tu t'exprimais au nom de la communauté trans. Peut-être que toi, de ton côté, tu acceptes que tes "potes" te traitent comme un travelo tant qu'iels n'utilisent pas ce mot. C'est ton droit. Mais tu n'as pas à imposer aux autres trans d'accepter ce genre d'humiliation.
Ca te fait sûrement chier ce genre de pression, je peux le comprendre. Tu n'as pas choisi d'être un symbole, d'être la voix des trans mais c'est bien ce que tu es. C'est comme ça que les médias LGBT t'ont présentée et même ta fille y a été de son tweet pour dire que ta présence dans le Grand Journal était une grande avancée. Malgré toi tu es devenue un symbole. Et certain-e-s n'hésiteront pas à s'appuyer sur tes propos pour justifier leurs agressions transphobes. Il y a peu un avocat a utilisé Travelo de Florent Peyre pour défendre une agression transphobe, veux-tu que demain, quand un-e trans se fera agressé-e après avoir été appelé-e "Madame-M'sieur" un avocat utilise tes propos pour nier la transphobie de l'acte et défendre l'agresseur ?
Peut-être que s'il y avait plus de trans médiatique (WINK WINK JE CHERCHE UN JOB WINK WINK) tu aurais moins de résponsabilité d'un point de vue représentation. Mais ce n'est pas le cas. C'est tellement pas le cas qu'on continue d'engager quasi-systématiquement des mecs cis pour jouer des rôles de femmes trans (à croire que les actrices trans n'existent pas).

Voilà tu te torcheras peut-être avec cette lettre d'une "folle" (quoi qu'avec une lettre en ligne dur de se torcher mais tu peux toujours l'imprimer). Au moins j'aurais dit ce que j'avais à dire.

Cassandra Koala