Je suis fan du Marvelerse (univers Marvel) et surtout des X-Men (et de Spidey).

Ian McKellen joue le rôle de Magneto dans les adaptations du comics au cinéma et recemment il a dit que X-Men n'était pas seulement à propos de mutants avec des super-pouvoirs, que les séries de super-héros avaient aussi un message en faveur des droits des homos et bi-e-s.
En tant que meuf trans, bie-gouine et fan du comics X-Men je suis obligée de me lever et crier "OBJECTION!"

J'ai déjà expliqué ce que je pense des analogies entre oppressions et bien ici c'est la même chose.
Bien sûr le marvelerse est fictif et l'oppression dont sont victimes les mutants dans les comics X-Men est fictive mais le principe est le même.
En comparrant l'oppression (fictive) dont sont victimes les mutant-e-s du Marvelerse à ce que vivent les homos et bi-e-s on empêche les critiques de l'hétérosexisme dans l'univers Marvel (et dans les X-Men).
Et cela marche avec toute autre oppression réelle, le sexisme, le racisme et même le classisme, on ne peut comparer aucune de ces oppressions avec l'oppression des mutant-e-s dans X-Men car à la base X-Men c'est surtout une histoire de mecs blancs cis hétéros qui sauvent le monde et il y a plein de critiques à faire par rapport au sexisme, à l'hétéorsexisme, au racisme ou au classisme dans X-Men.

La première équipe X-Men le montre bien.
Quatre mecs, Scott Summers (Cyclops, chef d'équipe), Warren Worington troisième du nom (Angel), Bobby Drake (Iceman), Henry McCoy (Beast) - 5 en comptant Charles Xavier (Professeur X) et une femme, Jean Grey (Marvel Girl). Tou-te-s sont blanc-he-s, cis et hétéros.
Alors vous allez dire "blablabla années 60, pas comparable, patati patata" bon alors regardons plus récemment.
Par exemple l'équipe des New X-Men (années 2000) repris sur ce tract antifa :

15
L'antifascisme un truc de blancs cis hétéros?

Le ratio hommes/femmes a augmenté mais on a toujours un groupe de blanc-he-s, cis, hétéros.

Alors bien sûr il y a des persos homos et bi-e-s dans les comics X-Men (et dans l'univers Marvel en général) mais à part Northstar (qui a fait parlé de lui grâce à son mariage) vous en connaissez beaucoup?

Les comics X-Men parlent d'une population stigmatisée, opprimée par la société et je pense que quand on vit une ou plusieurs oppressions on peut facilement s'y reconnaître sur certains points mais c'est quand même une série problématique sur pas mal de points et on ne peut pas l'ignorer!
On doit en critiquer le racisme, le sexisme, l'homophobie, le classisme (...), on doit aussi souligner les bonnes choses comme par exemple le mariage de Northstar ou quand Ororoe Monroe (Storm) a expliqué à Cyclops qu'il ne pouvait pas comprendre ce qu'elle vivait en tant que mutante noire.

Je supporte de moins en moins les discours qui expliquent qu'on ne devrait pas critiquer l'homophobie, la transphobie, le sexisme, le racisme, le classisme (...) dans les oeuvres de fiction.
Je ne supporte plus quand on m'explique qu'il y a quand même quelque progrès, que c'est pire ailleurs. Non mais regarde Koala, c'est quand même mieux que si c'était pire.
Je ne supporte pas quand on me dit que ce n'est que de la fiction, que ce ne sont que des personnages...
Ce sont des excuses. Pire ce sont de mauvaises excuses, merdiques.
Tout cela je ne le supporte plus car j'ai l'impression que nos critiques ne sont pas écoutées. Les petites améliorations ne sont que des cache-misère, on nous fait croire que telle oeuvre n'est pas criticable sur tel axe car il y a un ou deux personnages positifs. Une gorgée d'eau pour avaler la pillule.

Il y a de l'hétérosexisme dans X-Men. Cette série n'est pas et ne sera jamais une allégorie de l'homosexualité.

Koala