C'est l'histoire d'une féministe abolitionniste qui monte un canular pour piéger Morgane Merteuil et la discréditer.

Vous en avez peut-être entendu parlé, elle explique sa démarche dans un article de Rue 89. Non je ne mets pas le lien, vous pourrez le retrouver assez facilement en fouillant un peu. Au final ce texte n'apporte pas grand chose, elle a monté un canular, Morgane Merteuil y a cru.
Est-ce que cela invalide les arguments de Morgane Merteuil dans le "débat" sur la prostitution?
A mon avis non, ça montre juste que Morgane a été naïve, qu'elle a fait confiance à une menteuse.
Est-ce que cela nous défend les arguments des abolitionnistes?
Là encore je n'ai pas l'impression. A part essayer de discréditer le STRASS et Morgane Merteuil ce texte n'apporte rien au débat.
Certain-e-s vont applaudir la farce qui a fait mouche et condamner le manque de sérieux et de rigueur de Morgane Merteuil. Car monter un canular c'est sérieux et rigoureux peut-être?

Alors je vais être clair, ceci n'est pas une invitation à débattre sur la prostitution.
Je condamne juste une méthode que je juge nocive pour les féministes.
Car maintenant quelle crédibilité ont les témoignages que nous relayons?
Quand la seule fois ou Christine Delphy laisse la parole à un-e trans c'est pour relayer un texte anonyme qui légitimise l'exclusion des trans des espaces féministes et la transphobie de certain-e-s (pro-)féministes personne ne va lui dire qu'elle manque de sérieux ou de rigueur?
Si Christine Delphy (et avant elle Martin Dufresne -qui l'a traduit- ou Cathy Brennan) a relayé ce texte c'est parce qu'il va dans le sens qu'elle veut, l'exclusion des trans. Ici Christine Delphy n'a pas fait preuve de rigueur scientifique, se démarche n'est pas sérieuse, elle a juste relayé un texte anonyme avec lequel elle était d'accord. Elle a juste eu confiance. Ce texte est peut-être un hoax, rien n'indique qu'il n'a pas été écrit par des féministes cis ou peut-être par une trans qui un jour nous dira "Haha, c'était un canular! Comment j'ai trop discrédité les féministes -dites- radicales!". 
Tout est question de confiance.
Et à cause de ce canular, à cause de cette envie de discréditer "l'autre camp" le contrat de confiance est rompu (ceci n'est pas une pub pour un magasin d'électroménager aux pubs sexistes).
Quel crédit va-t-on apporter aux témoignages d'ex-prostitué-es?
Quel crédit va-t-on apporter aux témoignages de femmes violées?
Quel crédit va-t-on apporter aux témoignages de femmes battues?
La confiance est une base des témoignages que nous relayons et à cause de ce canular il y aura toujours un doute.
C'est un témoignage réel ou un hoax?

Je pense que ces méthodes doivent être condamnées.
L'autrice de ce canular est membre d'une association féministe qui fait la promotion de cette supercherie et je trouve cela grave.
Quand je demande si l'asso était au courant du canular et si, en applaudissant ce canular, elle avait pensé aux conséquences par rapport à d'autres témoignages on ne me répond pas (enfin si, on m'a répondu "Diffamation").
Et c'est ce que je trouve grave avec le "débat" sur la prostitution. Pour certain-e-s c'est devenu une guerre, comme si tout les coups sont permis pour détruire l'ennemi. Il ne faudrait pas critiquer les méthodes craignos quand elle viennent de "son camp".
Ainsi on a pu voir des personnes utiliser insultes, menaces, outing, violences, silenciations... sans que cela soit vraiment dénoncé.
On a même pu voir des abolitionnistes prendre la défense de Causette par principe, car pour elleux c'était "Le STRASS" qui attaquait le magazine Causette et du coup il fallait sauver le soldat Causette. Puis quand iels se sont rendu-e-s compte qu'en fait le dossier prostitution du magazine était aussi condamné par des abolitionnistes dire qu'en fait Causette n'était pas abolitionniste, que les vrai-e-s abolitionnistes respectaient les trans et les prostitué-e-s (dixit Christine Le Doaré . . . ^o<).
Pour le bien des féminismes certains comportements et propos doivent être condamnés, même quand cela vient de son "camp".
Faire des canulars est un de ces comportements que je trouve condamnables.
Est-ce que vous condamnerez ou laisserez-vous passer?

Koala

Dans la série témoignage : une lettre ouverte aux féministes transphobes (en anglais).
Je relaie même si je ne peux m'empêcher de penser : "et si c'était un hoax?".
Toi qui a monté un canular pour piéger Morgane Merteuil : Je ne te remercie pas.