Aujourd'hui c'était une journée plutôt cool... Jusqu'à ce que je rentre chez moi.
Transphobie habituelle sur le chemin du retour.
Transphobie habituelle sur les réseaux sociaux.
Et puis il y eu ça.
Ce que j'en pense?
Qu'un DIU pour apprendre à tuer les trans va être créé.
Les profs de ce DIU sont connu-e-s pour leur transphobie, on peut voir dans le programme qu'il n'est pas question pour elleux par exemple d'abandonner le test real life qui est un très bon moyen pour pousser des trans au suicide.
Via ce DIU la SoFECT essaie de renforcer sa mainmise.
Et pendant ce temps le gouvernement renvoit les questions trans à un futur de plus en plus lointain.
Ce soir je ne suis pas triste mais désespérée.
Il faut bien se dire que si les "expert-e-s" veulent garder leur mainmise sur ces questions trans c'est parce que c'est intéressant financièrement (de plus en tant que prof iels seront payé-e-s pour transmettre leur transphobie à des élèves). Les trans sont des vaches à lait pour les "expert-e-s", les trans permettent de vendre des bouquins, de tenir des conférences, et ça fait une petite clientèle sur laquelle on ne crache pas... enfin si, ces expert-e-s crachent sur les trans mais pas sur le fric qu'iels leur rapporte. Ce fric c'est le prix de nos cercueils, cet argent est taché par notre sang.
Je ne peux pas accepter que les méthodes de la SoFECT soient enseignées et deviennent une norme pour la prise en charge de trans.
Si j'accepte cela j'accepte de voir plus de trans précarisé-e-s, plus de trans se procurant des hormones au black et passant par l'automédication, plus de trans crever comme des merdes sans que personne ne s'en soucie pendant que de prétendu-e-s expert-e-s se remplissent les poches.
Si j'accepte cela j'accepte que les trans soient pris-e-s en charge par des médecins qui auront une formation sexiste (pour être "éligible" il faut correspondre au stéréotypes de genre de ces expert-e-s), homophobe (il faut être attirée par les hommes pour les MtF et par les femmes pour les FtM) et transphobes (test real life, opérations et traitements obligatoires...).
Oui il faut un cadre national pour les prises en charge des trans mais pas celui là. Si certain-e-s se retrouvent dans ce qu'impose la SoFECT c'est cool pour elleux. Mais cela ne me convient pas. Cela ne convient pas à bon nombre de trans.
Je ne sais pas quoi faire.
Je peux vous dire à quel point j'ai peur, pour moi et pour ces trans que je connais... et que j'aime.
Je peux essayer de vous faire comprendre mon désespoir et ma tristesse ce soir.
Mais bon est-ce que c'est utile.
Je ne sais pas que faire.
Je ne sais même pas ce que vous pourriez faire.
J'espère juste que vous ne fermerez pas les yeux.

Koala @(ToT)@