28/06/2013

Départ pour Paris, avec deux gros sacs et un troisième plus petit.
Peu après l'arrivée du train retrouver un ami, petit tour dehors. Un peu de transphobie en guise de bouquet d'accueil offert par deux passants.
Quitter Montparnasse pour rejoindre le (à peu près) dix mètres carrés d'un autre ami, lieu où je vais passer quelques nuits et déposer mes sacs puis aller se trémousser à la Mutinerie (ceci est une pub pour un bar qu'il est cool).
Rencontrer plein de gens supers, on m'a posé la plus adorable des questions indiscrètes (et pas en contradiction avec la charte du bar) en me demandant si j'étais Koala.
Dans la soirée petit moment de bad en me sentant pas vraiment à ma place au milieu de ces personnes si magnifiques.

 

29/06/2013

Fière comme Stonewall.
Marcher dans un bloc militant ça fait vraiment du bien. J'ai même tenu le mégaphone du Pink Bloc.
Croiser les hommens, venus nous cracher au visage un jour de pride, 44 ans après Stonewall 
La encore voir des gens vraiment magnifiques (physiquement et humainement). J'ai aussi vu une jolie décora à la fin de la marche.
Au retour subir du harcèlement de rue puis transphobie (et putophobie).
D'abord un mec qui me dit que je suis jolie avec ma robe, ne pas répondre, poursuivre ma route comme si je n'avais rien entendu et l'entendre dire "Va te faire foutre salope".
Ensuite un groupe de mecs qui me croise et lance à voix haute (pour bien se faire entendre des passant-e-s) "C'est un travelo" et (un autre) "Tu vas aller sucer des bites au bois de Boulogne". Prendre le métro et passer une soirée tranquille et apaisante avec des gens adorables.

 

30/06/2013

Matiné tranquille.
Début d'après-midi retrouver un ami à un événement antifa. Etre un peu séduite par le côté virile d'une antifa (rho ça va, j'ai dit un peu).
En rentrant voir la manif dite pour tous dans une nouvelle provocation (au lendemain de la pride). Pleurer, frapper contre un reverber, puis me décider à aller vers La Mutinerie (comment ça "Encore"?) pour y retrouver des meufs cools dont deux aux cheveux joliment colorés.
Passer un bon moment et rentrer.

 

01/07/2013

Passer une bonne partie de la journée à sommeiller puis partir rejoindre des gens minafiques (oui, à La Mutinerie, toujours).
Soirée excellente et aller chez le plus chou des bronys qui m'a hébergé pour le reste de mon séjour.

 

02/07/2013

Allez chez une amie pour un après-midi suivit d'une soirée plutôt cool.
Un sentiment de culpabilité à commencé à pointé le bout de son nez m'empêchant de profiter pleinement de mon séjour mais je n'ai pas envie d'en parler d'avantage.

 

03/07/2013

Mercredi préparation pour Japan Expo et Comicon.

 

04/07/2013

Premier jour à Japan Expo avec mon ensemble bleu d'inspiration lolita (mais que je ne considère pas vraiment comme du loli -j'y reviendrais un jour prochain) et Tommy avec son ensemble assorti au mien.
Journée agréable, beaucoup de monde mais pas trop.

 

05/07/2013

Une super journée avec le groupe Code Lyoko (j'étais Aelita version collégienne). Comme toujours me sentir un peu maladroite, moche, pleine d'angoisse mais ça reste l'un de mes meilleurs souvenirs de Japan Expo.
Après cette journée after à La Mutinerie, encore plein de gens trop belleaux, trémousser mon corps avec tout ces gens pour une soirée aussi belle que la journée.

 

06/07/2013

Après une super journée le vendredi grosse claque dans la gueule le samedi (costume Perona 2YL -One Piece). Beaucoup de gens me genrant au masculin. Quelques pauses, seule, pour pleurer un peu dans un coin. Envie de vomir. Faire comme si tout allait bien auprès des ami-e-s que je retrouvais de temps en temps.
Le soir ne pas supporter mon corps, avoir du mal à m'endormir. Ne pas supporter le moindre contact entre deux parties de mon corps (bras et torse par exemple).
Ne pas être sûre de vouloir retourner à Japan Expo et Comicon le lendemain.
Avoir envie de crever. Me dire que je ne pourrais pas tenir longtemps avec ce corps. Envie d'avoir du fric pour tout refaire y compris ce que je ne ressens pas le besoin de refaire pour l'instant.

Ce soir là j'ai compris qu'on ne serait jamais assez social justice warrior. On peut sembler violent-e-s mais ce n'est rien en comparaison de ce qu'on peut subir au quotidien. Il faut des groupes de social justice warriors pour réagir en bloc aux différentes agressions afin que la peur change de camp et que les gens arrêtent de croire qu'iels ont le droit d'emmerder celleux qui ne correspondent pas à leur vision des choses.
Ce n'est pas normal que certain-e-s se retrouvent à chialer quotidiennement.

1000490_10201620569696711_1676428724_n

(Et aujourd'hui retrouver une photo de moi avec en commentaire "C'est un mec" me donne juste envie de chialer et me gâche un peu plus cet événement).

 

07/07/2013

Le lendemain je suis quand même retournée à Japan Expo / Comicon, même tenue que le jeudi. Dès le métro on m'a genrée au masculin mais j'y suis retournée et j'ai passé une meilleure journée que la veille.
En plus j'ai pu passer du temps avec une marseillaise sympa et ensuite revoir la lolita la plus adorable que je connaisse (bon c'est un peu la seule que je connaisse). Peut-être qu'elle est hypocrite avec moi (ça me ferait chier) mais je la trouve cool. Je me sens comme une poupée de chiffon à côté d'une poupée de porcelaine mais j'ai l'impression qu'avec elle c'est pas un problème (puis bon je sais pas vraiment si je peux me dire lolita).
Rejoindre des ami-e-s au Parc Montsouris. Parler de canards qui seraient en fait des Daleks déguisés en canards. Trouver une feuille d'arbre en forme de fantôme-détraqueur. Passer un dernier vrai bon moment avant de rentrer.

 

08/07/2013

Rentrée, j'ai retrouvé le PC mais cette semaine pleine de très hauts et de trop bas fait que là j'ai envie de prolonger ces vacances.
En plus j'ai un rendez-vous Pôle-Emploi en fin de semaine histoire de m'angoisser au max.
Et des trucs à coudre et à crafter pour me changer les idées.
Et peut-être essayer de reprendre l'écriture.

 

Bonne nuit à vous, à bientôt

Koala

PS : ♥ aux gens que j'ai vu (même croisé en speed) lors de cette semaine et qui ont été adorables. Je vous aime.