Il y a peu sur Txy j'ai lu un texte qui nous expliquait que c'était transphobe de dire cis pour les "non-trans" car cela soulignait le fait que les trans n'étaient pas des cis.

. . . ^o<
>o^ . . .

Alors oui, les trans ne sont pas des cis.
Et pour continuer dans la famille Captain Obvious les cis ne sont pas des trans.
Non ce n'est pas transphobe de dire ça.
La transphobie c'est considérer que les cis sont supérieurs aux trans.
La transphobie c'est nier les privilèges cis.

Si on considère comme transphobe le fait de parler de cis alors c'est tout aussi transphobe de parler de trans.
Peut importe la définition que l'on donne à "trans", "transgenre" ou "transsexuelle", dès lors qu'on aborde nos vies on se distingue de celleux qui ne le sont pas, de celleux qui ne vivent pas ce que nous vivons. Si on suit le raisonnement du texte sur Txy faudrait-il arrêter de militer trans, arrêter d'être un minimum visible. Arrêtons de parler des trans, c'est transphobe. Arrêtons les jours de la visibilité trans, cela ne fait que souligner le fait que les trans ne sont pas des cis, c'est transphobe. Arrêtons la journée internationale contre la transphobie, cela ne fait que rappeler le fait que les trans sont discriminé-e-s par la société, c'est transphobe. Arrêtons la journée du souvenir trans, parler des trans qui on-t été tué-e-s par une société transphobe c'est rappeler que les cis ont des privilèges, c'est transphobe.

Que cherchait l'autrice de ce texte?
Plaire aux féministes cis?
Se faire accepter dans "la sororité" féministes en niant les privilèges de nos cisters?
C'est l'impression que j'ai eu en lisant ce texte. Et franchement ça me la fout mal car je n'ai pas envie de nier ce que je peux vivre en tant que trans pour me faire accepter par des cis.

Le langage est une convention sociale implicite. Même si les mots ont parfois des sens différents en fonction des individus ils sont porteurs de certains "sens".
Quand je parle des trans les gens me comprennent. Iels ont leur vision personnelle de ce qu'est un-e "trans" (plus ou moins cis-hétéro-sexiste), probablement différente de la mienne, mais iels voient (à peu près) de quoi je parle.
Quand je milite trans je fais de la discrimination. Je distingue les individus trans des individus "non-trans". Et je nomme ce groupe "non-trans". Que je le nomme cis n'est pas vraiment important, je pourrais aussi dire les bios ou les fades ou les gens-qui-ne-sont-pas-trans-mais-on-va-dire-que-bon-iels-sont-quand-même-un-peu-trans-pour-pas-les-discriminer (c'est un peu long). L'important c'est que les gens comprennent que quand je parle des cis je parle des non-trans (je sais, j'ai une définition binaire cis/trans et tou-te-s ne partagent pas cette convention).
Alors oui, je continuerais à parler des cis.
Non ce n'est pas transphobe et ne venez pas me dire que c'est cisphobe ou je vais hurler.
Tant que nous serons "les trans" iels seront "les cis" (poke Damia).

 Koala