Tank KoalaKoala en Tank Girl par Yuki 

Du sucre.
Des épices.
Et des tas d'bonnes choses.
Tels étaient au départ les ingrédients choisis pour créer une petite fille parfaite. Mais accidentellement les professeurs Martin et Hewlett ajoutèrent un autre ingrédient à cette mixture, l'agent chimique Punk.
C'est ainsi que naquit un super comics doté de supers dessins! Une meuf, un tank, et d'la bière réunis désormais pour notre plus grand bonheur et c'est vraiment génial.

Tank Girl a été crée par et pour des mecs. Elle a été crée à la fin des années 80 (en 88 pour être précise) par deux mecs d'une vingtaine d'années et je ne pense pas qu'Alan Martin et Jamie Hewlett (qui est aussi connu pour être le carac designer du groupe Gorillaz) aient eu la moindre visée féministe en créant ce personnage.
Alors pourquoi est-ce que, en tant que féministe, j'aime Tank Girl?
Dans King Kong Théorie Virginie Despentes nous parle de la virilité (y compris de la sienne) et du porno. Elle nous explique qu'au final quand les mecs écrivent et filment du porno ils imaginent, avec leur pensée "masculine", ce qu'ils aimerait faire s'ils avait un corps de meuf. Ils aimeraient être sexy, avec des gros nichons, se prendre des bites dans la chatte, dans le cul, dans la bouche mais quand même garder leur virilité, ils veulent rester dominants.
Et c'est un des trucs qui me fait aimer Tank Girl. Au final la sur-virilité de cette meuf en fait une figure d'empowerment et ça me plait.

« Dès la première apparition de Tank Girl en kiosque, les gens ont tout fait pour s'en emparer et la récupérer. »
Alan Martin dans "Les dessous de Tank Girl" (publié chez Ankama)

Comme je l'ai dit plus haut je ne pense pas qu'en créant Tank Girl les auteurs aient eu une visée féministe. En donnant une image de femme dans laquelle ils pouvaient se projeter (dominante, puissante, émancipée) ils nous ont donné une image de la femme sortant des clichés (en tout cas de certains clichés). C'est une image de la femme qu'on a peu (pas?) et pour ça Tank Girl est géniale.

(Lisez les tweets du bas vers le haut)
Sans titre

Jet Girl, Sub Girl puis Barney (les autres personnages féminins importants) sont construites sur le même modèle, des images de femmes masculines. Et si se prendre cette virilité féminine en pleine face peut choquer c'est tellement rare d'avoir cette vision là de la féminité qu'au final je ne boude pas mon plaisir.

Et les mecs dans tout ça?
Si dans ce comics les personnages masculins peuvent sembler effacés c'est à mon avis car ils sont mis face à des personnages féminins se comportant "comme des mecs". Je pense que l'impression d'effacement des hommes dans Tank Girl vient du fait que les femmes y sont leurs égales, ils ne peuvent être en position de dominants avec ces femmes et c'est ce qui les fait sembler si "faibles".
Le personnage masculin le plus intéressant est Booga, kangourou mutant que Tank Girl considère comme un sexe toy / petit ami. Booga peut sembler dominé par rapport à Tank Girl et le fait qu'il présente parfois une image d'homme féminin peut renforcer ce sentiment. Après relecture voilà mon avis, oui Tank Girl peut sembler plutôt masculine et Booga plutôt féminin, oui il semble y avoir une inversion des rôles genrés dans ce couple mais je trouve que ce n'est pas aussi simple que ça, qu'on ne peut pas s'arrêter à ce constat. Enfin après je suis peut-être trop amoureuse de cette série pour être objective (comme si une critique objective pouvait exister) mais je trouve que les rapports entre Tank Girl et Booga sont assez complexes.

Conclusion : Je recommande la lecture de Tank Girl, au moins pour vous faire votre propre avis.

Koala @(^o^)@