Avec les "débats"-lages homophobes on entend beaucoup parler de "droit à l'enfant" et d'enfant-objet.
Le droit à l'enfant serait le droit pour les couples homosexuels d'adopter et les enfants adopté-e-s par ces couples seraient des enfants-objets.
Le droit à l'enfant serait le droit pour les couples de lesbiennes d'avoir recours à la PMA et les enfants naissant de ces couples seraient des enfants-objets.
Le droit à l'enfant serait le recours à la GPA et les enfants naissant de GPA seraient des enfants-objets.

Le but ici n'est pas de débattre de la GPA même si je trouve ignoble que les homophobes s'opposent au fait de reconnaître la nationalité française d'enfants né-e-s par GPA.
Si j'écris ce texte c'est surtout pour dire que nous sommes tous et toutes des enfants de l'égoïsme, que nous sommes toutes et tous des enfants-objets.

Dans le même ordre d'idée, la maternité est devenue l’expérience féminine incontournable valorisée entre toutes : donner la vie, c'est fantastique. La propagande « pro-maternité » a rarement été aussi tapageuse. - Virginie Despentes, King Kong Théorie
Pourquoi faire des enfants?
Je me pose vraiment cette question, pourquoi nous acharnons-nous à faire des enfants, surtout dans cette société rouleau compresseur?
Je n'ai pas et je ne veux pas d'enfant. 
Je ne peux pas dire que je n'en ai jamais voulu, ce serait mentir. Quand ma meilleure amie à eu sa fille j'ai été heureuse pour elle, heureuse pour son compagnon et je l'avoue un peu jalouse. Oui à ce moment là j'en chialais presque de ne pas être en couple et de ne pas avoir de môme.
On nous répète que le bonheur c'est d'être en couple (hétérosexuel monogame de préférence) et avec des enfants. Et c'est bien par égoïsme que nous faisons des mômes.
Despentes a raison, c'est une véritable propagande pro-maternité (pro-hétérosexualité et pro-monogamie) qui est en oeuvre. Tout est fait pour nous donner envie d'avoir des enfants et pour qu'on se sente coupable de ne pas en avoir (surtout quand on a dépassé un certain age). Mais le conditionnement que nous subissons n'enlève rien au fait que si nous voulons des enfants c'est par égoïsme.
Il ne faut pas en avoir honte, il faut reconnaître que l'on est égoïste quand on veut un enfant, reconnaître qu'on ne pense pas qu'un jour cet enfant pourrait demander des comptes, dire qu'il ne veut pas mourir mais que parfois il aurait préféré ne jamais être né. Dans cette société rouleau compresseur il ne faut pas avoir honte d'être parfois égoïste. Moi aussi je suis parfois égoïste, au sujet de ma transition par exemple, je ne la fais pas pour les autres, je ne la fais que pour moi, par pur égoïsme.

Il est impossible pour un enfant de se rebeller politiquement contre le discours des adultes : l’enfant est toujours un corps à qui on ne reconnaît pas le droit de gouverner. - Beatriz Preciado, Qui défend l'enfant queer?
Les homophobes disent protéger les enfants, ils et elles se disent contre les enfants-objets et pourtant l'enfant fictif qu'elles et ils disent protéger est l'exemple type de l'enfant-objet, un enfant sans voix, malléable à merci.
Nous sommes tous plus ou moins des enfants-objets. Nos parents font des choix pour nous, ils projettent certaines choses à notre place, tout ça ils et elles le font "pour notre bien". Je ne dis pas qu'il faut laisser une liberté absolue à l'enfant mais plus on tente d'avoir le contrôle sur un enfant et plus on le traite comme un enfant-objet. En s'opposant à l'égalité des droits les homophobes tentent d'avoir un contrôle absolu sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre de leur enfant-objet. Pourquoi?
Car les homophobes veulent reproduire les inégalités de sexe, de genre et d'orientation sexuelle.
Car leur enfant doit être hétéro, doit être cis et si il ou elle ne l'est pas alors ça place est au placard ou au moins en retrait.
Car si cet-te enfant est homo, bi-e ou trans alors elle ou il doit avoir honte et ses parents doivent avoir honte.
Car les homophobes n'acceptent pas de ne pas pouvoir contrôler ces enfants, ils et elles n'acceptent pas qu'un-e enfant puisse être homo, bi-e ou trans.
Car ils et elles ne font que tolérer les homos et les trans. Ces homophobes ne nous acceptent pas, ne nous respectent pas, ne nous traitent pas en égaux mais en inférieurs.
Car elles et ils sont en croisade contre l'homosexualité, contre les transidentités et contre les féministes.
Car ces homophobes ne supportent pas que leur enfant ne soit pas un objet. Le seul moyen qu'ils et elles ont trouvé pour garder le contrôle c'est en nous discriminant, en nous insultant, en nous montrant du doigt, en nous traitant comme des être inférieur. Ca ne leur permet pas d'avoir le contrôle total mais au moins ils et elles montrent ce qui attend l'enfant qui n'accepte pas de se plier à leur volonté.

Homophobes laissez-nous être égoïstes, laissez-nous, parfois, traiter nos enfants comme des objets. Je ne garanti pas que nous ferons mieux que vous mais je crois que nous pourrons difficilement faire pire.

Koala @(°o°)@